Accueil du site >

cyclostationnarité en acoustique et vibration

cyclostationnarité en acoustique et vibration

par Jérôme Antoni - Université de Technologie de Compiègne

le Vendredi 04 Mai 2007 à 14:00 Salle IAM 4ième étage

Résumé :

La plupart des signaux acoustiques et vibratoires sont naturellement non-stationnaire. Cela peut être vu comme une difficulté pour leur interprétation, ou au contraire comme un avantage si l’on considère que la non-stationnarité est un vecteur d’information. C’est ce second point de vue que nous développons dans cette présentation. Nous nous intéressons au cas particulier des signaux dits cyclostationnaires, caractérisés par des bouffées d’énergie répétitives, qui représentent très bien le comportement acoustique et vibratoire des machines tournantes. Après un bref aperçu du le formalisme des processus cyclostationnaires, nous présentons leurs principaux modes de représentations sous forme de distributions d’énergie dans le plan temps-fréquence (spectre de Wigner-Ville) et fréquence-fréquence (corrélation spectrale). Ces distributions ainsi que leur interprétation sont illustrées sur quelques cas industriels. Nous expliquons ensuite comment les structures cohérentes entre formes d’ondes révélées par la cyclostationnarité peuvent être utilisées pour réaliser la séparation de sources acoustiques ou vibratoires concourantes. Le principe est illustré sur la séparation des vibrations mesurées sur des réducteurs à engrenages et sur le bruit rayonné par des moteurs thermiques. Enfin nous présentons des applications récentes de l’imagerie acoustique cyclostationnaire qui permet de représenter des champs acoustiques conjointement en espace, en angle et en fréquence.

Dans la même rubrique :