Accueil du site >

Soutenance de thèse de Mathias REMY

Soutenance de thèse de Mathias REMY

Vendredi 9 Septembre 2011 à 10h00, Salle de conférences - Bât IAM - 4ième étage

Pour obtenir le grade de DOCTEUR DE L’UNIVERSITÉ DU MAINE
Spécialité : ACOUSTIQUE

Sujet :
Moteur de Haut-parleur Sans Fer Innovant Adapté à l’Audio Automobile

devant le jury composé de :
P. HERZOG Directeur de Recherches, LMA, Marseille, Rapporteur
Andrzej DOBRUCKI Professeur des Universités (Wroclaw University of Technology)
Bernard MULTON Professeur des Universités (ENS Cachan, Bruz)
Nicolas DAUCHEZ Professeur des Universités (SUPMECA, Saint-Ouen)
Carole HENAUX Maître de Conférences (INP Toulouse)
Yves AUREGAN Professeur des Universités (LAUM, Université du Maine)
Bernard CASTAGNEDE Professeur des Universités (LAUM, Université du Maine)
Marc-François SIX Docteur (Hutchinson, Chalette sur Loing)
Romolo TOPPI Docteur (Faital S.p.A., Milan)
Gaël GUYADER Docteur (RENAULT, Guyancourt)
Guy LEMARQUAND Professeur des Universités (LAUM, Université du Maine)

Résumé :
Ce travail de thèse (CIFRE, Renault, LAUM) porte sur la conception, le développement et la pré-industrialisation d’un nouveau type de moteur de haut-parleur sans fer utilisant des plasto-aimants, permettant à la fois de réduire très nettement la distorsion due au moteur, ainsi que d’alléger le haut-parleur grâce à une optimisation de la masse magnétique utile. Cette structure a donné lieu à cinq brevets déposés par Renault et le LAUM.

La première partie est consacrée à un rappel sur le fonctionnement du haut-parleur, sa modélisation, les différentes non-linéarités qui lui sont propres et leur impact sur la pression acoustique rayonnée par celui-ci, afin de mieux comprendre les enjeux de la réduction de ces imperfections, et plus particulièrement celles liées au moteur du haut-parleur. L’accent est mis sur la suppression du fer dans le moteur qui représente une des principales sources de distorsion de la transduction électro-mécanique. Un historique des différentes structures de moteurs de haut-parleur sans fer réalisées en aimants frittés existant à ce jour est alors présenté.

La seconde partie présente ensuite une nouvelle structure de moteur de haut-parleur tout aimant réalisée en plasto-aimant. Cette matière permet de réaliser par injection, des aimants de formes très variées et surtout, possédant des profils d’aimantation nettement plus complexes que ceux qu’il est possible d’obtenir avec des aimants traditionnels frittés. Une étude théorique complète de cette nouvelle structure est alors proposée, puis agrémentée d’un certain nombre de mesures réalisées sur un prototype afin de vérifier les attentes théoriques. Les mêmes mesures ont également été effectuées sur le haut-parleur équipé du moteur standard afin de pouvoir quantifier les avantages et les inconvénients de ce nouveau type de moteur. Ce prototype a été réalisé sur la base d’un haut-parleur automobile standard sur lequel le moteur a été changé. Les prototypes ont été réalisés par des sous-traitants automobiles (Paulstra/Hutchinson et Faital S.p.A.) dans des conditions telles que ces haut-parleurs soient industrialisables. Ce travail de thèse sert d’outil aux personnes en charge du développement de cette technologie en vue d’une éventuelle industrialisation et d’une mise en série sur véhicule.