Accueil du site >

Soutenance de thèse de Jacques Cuenca

Soutenance de thèse de Jacques Cuenca

Mardi 20 Octobre 2007 à 14h, 4ème étage du bâtiment IAM

Pour obtenir le grade de DOCTEUR DE L’UNIVERSITÉ DU MAINE
Spécialité : ACOUSTIQUE

Vibrations de flexion de plaques minces : approches ondulatoires

devant le jury composé de :

W. Desmet Professeur, Dept. of Mechanical Engineering, K.U. (Louvain) Rapporteur
B.R. Mace Professeur, ISVR (Southampton) Rapporteur
J.R.F Arruda Professeur, Faculdade de Engenharia Mecânica, Unicamp (Campinas) Examinateur
E. Foltête Professeur, FEMTO-ST (Besançon) Examinateur
V.V. Krylov Professeur, Dept. of Aeronautical and Automotive Engg. (Loughborough) Examinateur
V. Martin Directeur de Recherche CNRS, IJLRDA (Paris) Examinateur
C. Pezerat Professeur, LAUM (Le Mans) Examinateur
F. Gautier Professeur, LAUM (Le Mans) Directeur de thèse
L. Simon Professeur, LAUM (Le Mans) Co-directeur de thèse

Résumé de la thèse

Les vibrations de flexion des structures minces sont étroitement liées au rayonnement sonore et à l’endommagement des structures. Ainsi, des méthodes de modélisation des vibrations et des techniques d’amortissement sont indispensables dans divers domaines scientifiques et techniques.

La première partie de la thèse traite du développement d’un modèle des vibrations de flexions de plaques minces polygonales excitées ponctuellement, basé sur la méthode des sources image. Celle-ci consiste à représenter les réflexions successives sur les bords de la plaque par des sources virtuelles, obtenues par symétries successives de la source d’origine. Le modèle développé permet de prédire les vibrations d’une plaque et d’un assemblage de plaques dont la géométrie et les conditions aux limites sont arbitraires. La particularité de la méthode est que la précision des simulations s’améliore avec la fréquence et l’amortissement structural, ce qui est contraire à la méthode des éléments finis ou aux méthodes dites modales. Un outil de mesure du module d’Young et du facteur d’amortissement de panneaux fortement amortis est également proposé.

La deuxième partie de la thèse traite de l’amortissement des vibrations par l’effet de “trou noir acoustique”. La célérité des ondes de flexion dépend de l’épaisseur de la structure dans laquelle elles se propagent. Ainsi, une onde se propageant dans une plaque d’épaisseur décroissante ralentit et, dans certaines conditions, peut s’arrêter complètement. Le coefficient de réflexion d’une telle structure étant nul en théorie, le phénomène porte le nom de trou noir acoustique. Un modèle est développé, permettant d’estimer les valeurs optimales des paramètres des matériaux utilisés afin de maximiser l’amortissement. Les résultats numériques, ainsi que des études expérimentales, montrent une réduction de niveau vibratoire atteignant 20 décibels. Une configuration alternative est également explorée, consistant à contrôler la célérité des ondes en modifiant le module d’Young de la structure. Pour ce faire, une poutre en polymère à mémoire de forme est soumise à un gradient thermique. Enfin, l’utilisation d’un gradient thermique sur une poutre à épaisseur décroissante montre une atténuation considérable du champ vibratoire.

PDF - 75.6 ko
pdf