Pickup de guitare électrique

Un microphone de guitare électrique (pickup) est un transducteur magnétodynamique qui comporte généralement un ou plusieurs aimants permanents autour desquels est enroulée une bobine électrique. Ce transducteur est sensible à la vitesse de vibration des cordes (fabriquées dans un matériau ferromagnétique). Comme tout capteur, le pickup peut-être représenté sous la forme d’un générateur de Thévenin équivalent (générateur de tension parfait en série avec une impédance interne). Il existe dans la littérature quelques modèles simplifiés du générateur permettant de prévoir la tension de sortie à vide du capteur en fonction de la dynamique de la corde. Néanmoins, ces modèles n’ont jamais été validés expérimentalement en raison d’une part de la complexité de l’excitation (le mouvement des cordes est multi-composante, impulsionnel et selon deux polarisations) et d’autre part en raison de la difficulté de maîtriser les différents paramètres d’influence sur instrument réel (distance corde-pickup au repos, amplitude de déplacement de la corde, … ). C’est dans ce contexte que s’inscrivent nos travaux à travers, d’une part, le développement d’un banc de mesure original qui permet de contrôler les paramètres du problème et, d’autre part, la mise en place de modèles théoriques de pickup.

Contrôle actif d’instruments de musique

Le projet contrôle actif d'instruments de musique vise à étudier la faisabilité de contrôler le rayonnement et l'impédance d'entrée d'instruments à vent de type cuivre. On s’intéresse donc ici à la notion de sourdine active et d’instruments virtuels.

Les travaux préliminaires réalisés en 2015 sur ce sujet concernent la modélisation analytique simplifié d’un instrument soumis à un contrôle de la puissance émise par des monopôles. L’impact sur le rayonnement et l’impédance d’entrée de l’instrument est étudié. Parallèlement, une modélisation numérique couplant une modélisation électro-acoustique basse fréquence des haut-parleurs de contrôle et le rayonnement de l’instrument par éléments de frontière a été initiée. Ces modèles seront prochainement confrontés à l’expérience.

Contacts

Animateur de l'Opération de Recherches

Bruno Gazengel

bruno.gazengel @ univ-lemans.fr