Opto-acoustique, ultrasons laser

Responsable : Nikolay CHIGAREV (IR)


Membres :

  • James BLONDEAU (AI)
  • Nikolay CHIGAREV (IR)
  • Romain HODE (PhD student)
  • Artem HUSIEV (PhD student)
  • Vitalyi GUSEV (PR)
  • Changxiu LI (post-doc)
  • Samuel RAETZ (MCF)
  • Sandeep SATHYAN (post-doc)
  • Théo THREARD (PhD student)
  • Vincent TOURNAT (DR CNRS)

 

Anciens doctorants et post-doctorants :

  • Jacek ZAKRZEWSKI (post-doc 2007-2008),
  • Sylvain MEZIL (PhD student 2009-2012),
  • Chenyin NI (post-doc 2011-2012 et 2012-2013),
  • Sergey NIKITIN (PhD student 2012-2015),
  • Frédéric FAESE (post-doc 2014-2015)
  • Damien GASTEAU (PhD student 2013-2016)
  • Maju KURIAKOSE (post-doc 2015-2017)
  • Guqi YAN (PhD student, 2015-2018)
  • Elton DE LIMA SAVI (post doc, 2018-2019)
  • Haiyang LI (post-doc, 2018-2019)

Projets actuels :


Projets finis :

  • ANL-MEMS, “Non destructive characterization of defects in MEMS using nonlinear acoustic methods” (ANR, 2011-2014)
  • LUDACISM, “Laser Ultrasonics in a Diamond Anvil Cell for Investigation of Simple Molecular Compounds at Ultrahigh Pressures” (ANR, 2012-2015)
  • LUCITA (IRT, 2013-2016).

 

La recherche en opto-acoustique a pour objectif d'introduire des méthodes innovantes de génération et de détection d'ondes acoustiques par des lasers pour l'évaluation acoustique et le contrôle des matériaux et des structures. Ici, le rôle joué par le transducteur piézoélectrique dans les mesures ultrasonores traditionnelles est attribué à un laser, mais ce dernier peut jouer ce rôle à distance et sans aucun contact avec les matériaux. Si nécessaire, l'excitation et la détection du son peuvent être très locales (jusqu'à l'échelle du micron, taille du foyer laser) ou, au contraire, peuvent balayer rapidement et optiquement de grandes surfaces (jusqu'à quelques mètres). L'opto-acoustique, en plus d'autres gammes de fréquences accessibles par des méthodes traditionnelles, donne accès à des fréquences hypersoniques d'ondes acoustiques (supérieures à 1 GHz). En particulier, les ondes acoustiques avec des fréquences supérieures à 10 GHz ont des longueurs d'onde plus courtes que le micromètre dans les solides. Cela fait de l'hyperson généré et détecté par laser un outil unique pour l'évaluation non destructive des matériaux microcristallins et des microstructures.