Détection d'ondes gravitationnelles

L'Université du Maine, l’UFR Sciences et Techniques, l’ENSIM et le LAUM sont très heureux d'avoir appris la nouvelle de la récente détection des ondes gravitationnelles par l’équipe de l'instrument LIGO (Laser Interferometer Gravitational-Wave Observatory). Sébastien BISCANS, ancien étudiant de l’ENSIM et du Master d’Acoustique, et depuis peu doctorant au LAUM, fait partie de cette équipe de chercheur, membre du MIT et co-auteur du fameux article publié le 11 février dans la revue Physical Review Letters où a été annoncé cette découverte majeure, dont la presse s’est faite largement l'écho. La preuve directe de l’existence des ondes gravitationnelle prédites par Albert Einstein en 1916 est à ranger parmi les plus grandes percées de la connaissance. Bravo à toute l'équipe !

Nous sommes très fiers de cette réussite ainsi que de la collaboration qui se construit avec le MIT sur la poursuite de cette aventure avec le développement d’un détecteur de troisième génération auquel le LAUM est associé via la thèse de Sébastien Biscans qui travaille sous la direction de Charles Pezerat et Pascal Picart du LAUM et de l’ENSIM et Fabrice Matichard du MIT sur plusieurs sujets d’amélioration de l’instrument  notamment  les contrôles passifs et actifs de vibrations, le problème du bruit thermique, le bruit de photon... L'ENSIM est également heureuse de compter 5 de ses élèves ingénieurs ayant travaillés sur les détecteurs du LIGO dans le cadre de leur stage de fin d'étude lors des 4 dernières années.